Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/cfak883ush.01062/public_html/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2854

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/cfak883ush.01062/public_html/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2858

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/cfak883ush.01062/public_html/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3708
Loud à la Fête du Lac des nations : tout ça pour ça? - CFAK

Loud à la Fête du Lac des nations : tout ça pour ça?

Written by on 23 juillet 2019

Après deux salles combles en deux ans pour Loud à Sherbrooke, il fallait bien s’attendre à une foule impressionnante au parc Jacques-Cartier, jeudi dernier, lors du passage du rappeur à la Fête du Lac des nations. Jeunes et moins jeunes étaient entassés devant la scène principale, attendant l’homme de tous les records. Accompagné de son DJ, il s’est finalement présenté devant le public qui scandait son nom, vers 22 h 45.

Après avoir performé quelques chansons de son premier album – celui qui l’a propulsé au sommet – Loud a enchaîné avec les pièces de Tout ça pour ça devant un public enflammé. Il a ensuite performé les populaires Fallait y aller et Médailles, puis, pour calmer les ardeurs, le premier couplet de la magnifique Sometimes, all the time, qu’il partage normalement avec Charlotte Cardin.

S’en est suivi quelques commentaires boiteux, un peu désagréables d’Ajust, son DJ habituel, avec qui il formait autrefois un groupe. Les transitions entre les chansons étaient tout sauf naturelles : « Mais où est Charlotte Cardin? Est-elle off the grid? » s’est écrié son DJ, avant de lancer, vous l’aurez deviné, la chanson Off the Grid. Le même modus operandi s’est opéré juste avant le plus grand succès du chanteur, Toutes les femmes savent danser, qui, malgré une introduction banale, a su faire chanter et danser tous les festivaliers.

On aurait aimé retrouver cette même fougue chez Loud lui-même, qui apparaissait comme nonchalant, devant une foule pourtant enthousiaste. Le rappeur n’interagissait que peu avec le public et se contentait de quelques commentaires génériques entre les chansons, mais sans plus.

Somme toute, l’artiste a donné au public ce qu’il voulait, enchaînant hit après hit, faisant chanter et danser les sherbrookois. Il est impossible de le nier : le phénomène Loud a frappé la ville de plein fouet!


Current track

Title

Artist

Background